Russie, mer Noire, OTAN et puissance douce

Publié le

Un excellent article de Marie Kego, dans le monde d'hier :
http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/04/16/pourquoi-la-russie-a-peur-de-l-otan-par-marie-jego_1034941_3232.html

De la géopolitique de premier ordre, bravo. Pour résumer :
- les promesses du sommet de Bucarest envers l'Ukraine et la Géorgie sont jugées crédibles par Moscou
- M. Poutine croit que cela provoquera l'éclatement de l'Ukraine, surtout à propos de la Crimée, russophone, donnée par Krouchtchev en 1954, et port d'attache de la flotte méridionale russe (Sébastopol).
- car il s'agit de l'accès à la mer Noire, dont peu à peu, les riverains rejoignent l'OTAN: outre la Grèce et la Turquie depuis longtemps, puis la Bulgarie et la Roumanie depuis 2002, l'arrivée dans l'alliance de l'Ukraine et de la Géorgie terminerait l'encerclement des rivages
- au-delà même de ces considérations géostratégiques, la crainte tient surtout à la démocratisation de ces deux pays et notamment de leurs armées (plus de bizutages, modernisation des matériels et des comportements)
- car l'élite russe est hermétique à l'idée de séduction.
- "et plus la Russie montre les dents, plus l'envie est grande à la périphérie de rejoindre l'OTAN"
- d'ailleurs, la présence au sommet de deux dirigeants d'Asie centrale (Ouzbékie et Turkménie) l'illustre aussi.

Commentaires :
Le sommet de Bucarest, couramment considéré comme un échec de G. Bush en ce qui concerne l'élargissement, est vu à Moscou de façon opposée.
Au-delà de Sébastopol (géostratégie), la question de l'accès à la mer Noire est géopolitique.
Elle explique aussi le soutien à l'Ossétie et l'Abkhazie : non seulement embêter Tbilissi (cf post d'hier), mais aussi élargir l'accès russe à la mer Noire. La promotion de la station balnéaire de Satchi va dans le même sens.
Et cela explique la sensibilité russe à l'installation de bases américaines sur ce rivage (Bulgarie et Roumanie)
Enfin, l'OTAN demeure un vecteur de puissance douce, même si ça ne suffit pas : d'ailleurs, les tentatives locales d'unifier la mer Baltqiue échouent toutes.

Publié dans Confins slaves

Commenter cet article

ArnaudH 24/04/2008 07:57

Merci d'avoir mis cela en relief, c'est passionnant et cela explique beaucoup de choses!