Allemagne : débat autour d'une nouvelle politique étrangère

Publié le

La CDU a fait savoir lundi dernier l'ébauche de ses futures propositions en matière de politique étrangère.
Le Spiegel permet de faire le tour du débat que cela a lancé (
voir ici)

En quelques mots, il s'agirait :
- le soutien actif à un bouclier antimissile (BAM) en Europe ;
- la création d'un conseil national de la sécurité qui dépendrait directement de la chancellerie ;
- le renforcement et l'allongement de l'envoi de troupes allemandes à l'étranger
- l'emploi possible de la Bundeswehr à l'intérieur de l'Allemagne, en cas de catastrophes
- la remise en cause du principe d'accord impératif du Bundestag avant tout envoi de troupes

Ce texte devrait être proposé au vote du parti dans la semaine, mais il  semble qu'au sein même de la CDU, beaucoup soient surpris par ce document. Mais M. Schockenhoff (président du groupe parlementaire chrétien-démocrate) explique le texte dans Internationale Politik.
La controverse s'est aussitôt allumée, principalement de la part du SPD (actuel titulaire du ministère des affaires étrangères) mais aussi du parti libéral ou des verts.

Deux critiques se font jour :
- la tentation d'une américanisation de la politique allemande
- la notion de sécurité, qui serait plus vaste que la défense et qui justifierait l'abandon de principes établis.




Je fais plusieurs remarques :
- Tout d'abord, la politique étrangère et de défense va très rapidement devenir un des enjeux de la campagne électorale pour les élections de l'an prochain. Chacun espérait qu'on attendrait septembre avant de lancer les hostilités, il semble que cela démarre bien plus tôt, ce qui va handicaper l'action gouvernementale de la coalition.
- le premier angle d'attaque porte sur cette politique extérieure, puisque le ministre des affaires étrangères est membre du SPD. On semble instrumentaliser les affaires étrangères pour des objectifs de politique intérieure.
- il y a plus qu'un suivi de la politique américaine, dans le soutien au BAM. En effet, j'y vois la relation complexée à la question nucléaire, et la volonté d'une défense active contre les armes nucléaires. Il s'agit de sortir de la dissuasion. De ce point de vue, il est curieux que ce soit la CDU qui porte ce projet, qui devrait normalement être porté par le SPD. On a l'impression d'un débat à contre-emploi. Mais je reviendrai sur ce débat. Les amateurs peuvent se reporter, en attendant, à une note de la FRS de l'an dernier (le débat sur l'antimissile en Allemagne).

En conclusion, il faut aussi s'intéresser à la politique "politicienne", quand on est géopolitologue.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article