Liban : un éclatement parmi d'autres

Publié le

L'AFP nous apprend ce soir (bulletin de 21h42) que les combats entre factions rivales libanaises ont fait 7 morts.
On s'achemine donc vers un éclatement d'un pays qui s'escrimait à conserver le mythe de l'idée d'unité.
C'est le premier effet d'un éclatement des pays que l'on observe dans la région : en Israël, bien sûr (
voir mon billet d'hier), mais aussi en Irak, voire en Turquie ou en Géorgie.
Les idées nationales, donc politiques, ne suffisent plus à garantir des homogénéités politiques. On va donc se réfugier dans d'autres critères, (religieux, linguistiques) pour dépasser des crises qui sont, d'abord, politiques.
Et ces autres critères passent par des délimitations territoriales, comme si l'entre-soi suffisait à garantir le bonheur.










Toutefois, il faudra, une fois que la poudre sera retombée, étudier les conséquences géopolitiques de cette éventuelle fragmentation :
- autonomie d'un sud-liban chiite, (nouvel Etat-tampon d'Israël ?)
- liaison avec la Syrie (rattachisme ?)
- retour à terme du Golan dans le giron de Damas (
voir billet)
- relation avec les éventuels territoires palestiniens
- possibilité de survie d'un Liban amputé de sa partie chiite
parmi d'autres.....
Le dispositif local est amené à chagner radicalement.

Publié dans Proche-Orient

Commenter cet article