Sommet de Strasbourg-Kehl : égéa annonce la date !

Publié le

Désolé, je n'ai pas eu accès à Internet hier...... D'où la non publication de billet : vous n'avez pas eu votre manne quotidienne. Le jeûne vous aura fait du bien, et permis de vous rendre compte de votre dépendance... A quelque chose, malheur est bon !

Cette absence m'a permis de recueillir une information que je livre en avant-première, et qui est une exclusivité égéa :
Le sommet de l'OTAN, qui se tiendra à Strasbourg-Kehl, pour le soixantième anniversaire de l'alliance, aura lieu en juin 2009.
C'est un scoop.

La PE Review
Le fait qu'il ait lieu au premier semestre est très important, car on se demandait s'il n'aurait pas lieu en deuxième partie d'année. Or, en plus de tous les enjeux attachés à ce sommet, il décidera aussi la nouvelle structure et donc l'ensemble des postes. Et donc leur répartition nationale.
C'est ce qu'on appelle, entre initiés, le processus de la PE review (PE pour Peace Establishment, que l'on peut traduire en bon français par tableau d'effectif, et autrefois dans l'armée par TED-P).
Ayant participé dans une autre vie à l'exercice, je peux vous assurer que la question est d'importance. Et que les négociations vont actuellement bon train entre nations.

Côté français, cela signifie qu'il faut négocier l'accroissement de postes, alors que l'effectif général de l'OTAN va se réduire : c'est dire si les contraintes sont très fortes et si, finalement, il y a plein d'alliés qui ne sont pas si contents que ça que les Français reviennent..... Car "on leur pique des places".
Actuellement, 107 FR servent dans la structure (non compris les agences et les missions militaires). Dont deux généraux (une étoile OTAN). On parle d'une négo à 180 intégrés supplémentaires.
(précision : une étoile OTAN correspond à deux étoiles FR, 2 * OTAN à 3* FR, etc.)

Négociations
Les négociations actuelles tournent autour du "flag to post", c'est-à-dire des places de généraux. On n'a rien voulu me dire, mais voici mon raisonnement :
La FR va demander 9 à 10 étoiles OTAN, afin d'en obtenir 7 à 8 (en tenant compte des deux déjà existantes). On peut envisager un 3 étoiles à Lisbonne pour remplacer le VA américain Winnefeld (voir bio). Et un 2 ou 3 * au SHAPE, ou alors plusieurs 1* dans la structure (un au SHAPE par transformation du chef de l'Equipe Française de Planification en adjoint J3, un en JFC, un ailleurs).
Il faudra ensuite obéir au système du "tooth to tail" ou de la tranche de gâteau qui préside aux répartitions de postes OTAN : pour une étoile, il faut X colonels, Y Lcl et commandants, Z capitaines et lieutenants, W sous-officiers. Nul doute que les alliés rappelleront aux FR que leurs prétentions doivent être gagées sur des postes dans la structure, et qu'il n'y a plus d'exception qui tient. Ce à quoi la FR répondra qu'elle ne dispose pas sur son sol d'état-major otanien (alors qu'elle avait NATO HQ, SHAPE et AFCENT sur son sol en 1966) ce qui justifie une exception au "tooth to tail".
ça se chamaillera, les Anglais seront à la manoeuvre (pas forcément en défaveur des FR, d'ailleurs), et les Américains trancheront.

Dates
Et je reviens à ma date : si le sommet a lieu en juin, quand la négociation sera terminée, alors, le retour de la France dans l'OTAN sera effectif immédiatement (voir billet et  billet) : en clair, dès août 2009, les premiers officiers français devraient arriver dans la structure... ce qui aurait été impossible avec un sommet au deuxième semestre, puisqu'il aurait fallu attendre l'été 2010.

ceci explique cela....

Olivier Kempf

Publié dans OTAN

Commenter cet article