Un ressentiment militaire ????

Publié le

Sujet polémique, et forcément un peu brûlant.  Il ne s'agit que de constats, mais dont l'accumulation amène à se poser des questions.

Tout a commencé par le libre-propos du général Thomann du 14 mai dans le Monde (voir ici) : " l'inquiétude et le malaise grandissent dans une armée de terre vouée, selon un procédé désormais bien établi, à payer l'essentiel de la note que devra régler une Grande Muette considérée une fois de plus comme une variable d'ajustement de notre politique budgétaire. Composée, sous l'autorité d'un préfet, d'un bataillon de contrôleurs généraux des armées, la commission de rationalisation du soutien a attaqué à la hache la fonction soutien des armées, jugée pléthorique et redondante".

Il y a ensuite eu un billet posté le 24 mai par JD Merchet sur son blog, où il seposait la question d'un antimilitarisme de droite (et c'est d'ailleurs cette référence qui justifie mon titre). Voir ici. Et il y a eu un nombre incroyable de commentaires (125 !).

Ce chiffre est dépassé trois jours plus tard, quand JDM annonce un caffouillage du président sur le nombre de bases (voir ici) : on passe à 142 commentaires, et les insultes pleuvent dru.

Le 30 mai, le général Thomann accorde un entretien à Valeurs actuelles  (voir ici). Le général évoque un risque de débandade de l'armée. Il n'y a pas de réaction sur le site de VA, mais JDM qui cite l'article (billet ici) voit arriver 145 commentaires.
- Celui-ci est symptomatique : " Ne pourrait-on pas annuler l'élection de Sarkozy pour mensonge. En effet, il nous avait promis une politique de droite avec un second porte-avions.... Et on a le contraire.   "
- Mais un autre ajoute " Ouais, d'accord mais c'est quoi sa solution ? A moins qu'il veuille lui-même donner les milliards d'Euros manquant de sa poche ? Bref, mon Général, c'est facile de critiquer aujourd'hui mais où étiez-vous hier quand les précédents gouvernements diminuaient le budget de la Défense sans faire de réforme structurelle ou faisait des chéques en bois pour des programmes d'armements qu'on ne pourrait pas payer ?! D'ailleurs, à bien y regarder, je ne vois pas la perte de potentiel puisque aujourd'hui, SANS la réforme, l'AdT est, selon elle, INCAPABLE de projeter plus le 12000 hommes fautes de matériel en état !!! Alors, pitiez, ouvrez les yeux et arretez de tirer sur l'ambulance !!!  "

Encore un peu plus tard, JDM remarque le comportement du président lors d'une cérémonie aux Invalides. Là encore , de nombreux commentaires acerbes.

Un peu plus tard, huit gendarmes assigent en référé M. Morin qui leur ordonne de démissionner d'une association (voir ici).

On peut alors se dire qu'il s'agit de krypto syndicalisme ; d'une volonté de saper le gouvernement de la part d'un journaliste de Libération, journal pas réputé proche du président ; et que le Gal Thomann n'est pas crédible, puisqu'il est à la retraite. Bref, on pouvait garder une circonspection certaine .

Jusqu'à ce que le 3 juin, J. Henrotin sonde ses lecteurs en leur demandant "êtes vous déçus de Sarkozy?". Et sur 125 votants, 96 disent oui (76 % !!!!)

Alors : antisarkozysme ?
Le mot est sans doute un peu fort. Mais incontestablement, il y a une grande inquiétude dans l'armée alors que l'annonce des réformes approche. Et donc, expression d'un ressentiment. Libéré par Internet et la blogosphère, qui permettent des mouvements d'opinion incoryables.

Comme le disait l'autre jour la correspondante du Monde en Asie , les autorités chinoises, désormais, adaptent leur politique en fonction de l'opinion exprimée sur le web. Celui-ci est un phénomène géopolitique. Cela se voit ici aussi dans le cas de la réforme de la défense.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article