Livre blanc : il paraît....

Publié le

J'ai donc participé au colloque dont je vous parlais hier. Je l'évoquerai ultérieurement (je ne suis pas chez moi, je ne peux abuser de l'ordinateur) mais ne résiste pas au plaisir de vous donner des infos, qui sont maintenant publiques puisque ce colloque était ouvert à tout le monde (je ne trahis donc aucun secret). Il y a même des petits scoops...
Or donc, François Loncle a lu, mardi dernier, la version ultime du Livre Blanc, puisqu'il appartient à la commission des affaires étrangères. Et il nous a dit qu'on y lisait les choses suivantes :

Sur les aspects géopolitiques d'environnement
- la description dela menace est très abondante, et selon lui faite pour faire peur et alarmiste ;
- Il existe une conflictualité  majeure de la Méditerranée à l'Inde;
- le centre de gravité du monde se déplace vers l'Asie
- les puissances occidentales entrent dans un déclin relatif
- les Etats-Unis demeureront la puissance majeure jusqu'en 2025

le chapitre 5 évoque la rénovation transatlantique.
Il s'agit de mener parallèlement la rénoation de l'OTAN et le développement de l'Europe de la défense, et construire un partenariat stratégique entre l'Europe et les Etats-Unis (je n'ai pas compris si ce partenariat serait ou non extérieur à l'Alliance, avec une UE dialoguant ès qualité)
Le sommet du soixantenaire sera l'occasion d'une relecture des missions de l'Alliance, aux conditions suivantes : liberté d'appréciation des autorités, indépendance nucléaire, indépendance d'engagement et de comamnement pemranent des forces françaises.
Commentaire : ces conditions sont déjà remplies. La seule question reste celle du développement de l'Europe de la défense (voir
billet).

Quant au budget, le niveau de dépenses sera équivalent pendant trois ans à celui de 2008, puis les deux années suivantes, les dépenses d'équipement progresseront d'1% par an.

Conclusion : il  a beaucoup de choses qu'on savait déjà, mais quelques pétites qui nous intéressent, notamment concernant le budgétaire.

Olivier Kempf

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article