Fête nationale belge

Publié le

En ce 21 juillet, je voudrais fêter une excellente fête nationale à tous mes amis belges : Joseph, André, Marc, (que deviens-tu, au fait?), Philippe,... et l'ami ze'ev, qui a si bien animé le blog d'Athéna l'autre jour, et nous a présenté en français les arguments flamands (voir ici).



Je ne recommencerai pas aujourd'hui mes coups de colères (voir ici) : que l'unité prévale, et vive le roi.

Olivier Kempf

Commenter cet article

benjamin roehrig 25/07/2008 11:19

La chronique de Favilla des Echos de ce jour synthétise remarquablement les difficultés actuelles belges. Mais pour réduire le débat à une question très simple.
Si j'analyse ce que dis Favilla, le fameux CDG (qui semble vous être cher!) dans la définition de ce qu'est une Nation est d'abord théorisé par Renan sous la forme d'une "communauté des intérêts". Rien de bien nouveau jusque là.
Le CDG est ensuite ramené par Favilla au très terre à terre "Pour qui acceptez-vous de payer ?". Le parallèle dressé avec l'Italie et le danger d'une potentielle contagion belge me semble particulièrement intéressant et révélateur. Favilla réussit en quelques lignes à balayer tout débat théorique sur la notion de Nation (quid de la conception de la Nation par Fichte, plus compatible avec l'Italie qu'avec la Belgique?) pour le ramener à une quasi technocratique question de transfert d'argent. Désespérant.
Les Echos font aussi de la géopolitique. Ou plutôt de la "géo-éco-politique".
Bref en géopolitique, tout ne serait qu'une question d'argent ?

25/07/2008 15:20


Voir billet du 25 juillet