Clausewitz (Livre I, Chap 1, § 17)

Publié le

Ce paragraphe possède un long titre qui constitue à lui seul le programme, et indique la difficulté du point traité :

« L’action de la polarité est souvent réduite à néant pas la supériorité de la défense sur l’attaque, ce qui explique la suspension des opérations militaires ».

 

Trois concepts clefs sont ici évoqués : la polarité, l’attaque/défense, et la suspension des opérations.

 

CVC avait affirmé précédemment que la défense était supérieure à l’attaque : cet avantage peut-il être compensé par une « décision différée » ? étant entendu que la décision est l’objet réel de la guerre, comme cela a été prouvé au § 16 ; et que CVC introduit ici la notion de temps dans la conduite de la guerre.

Or, le temps affaiblit le plus faible ; et donc, celui qui n’a pas attaqué dès le début aura de moins en moins à attaquer : « la supériorité de la défensive sur l’offensive est si grande (…) que l’on peut ainsi comprendre une très grande partie des suspensions d’armes qui ont lieu à la guerre, sans que l’on doive introduire de contradiction interne dans le raisonnement ».

 

Mais, si je lis bien Clausewitz, une autre raison que le temps contribue également à la possible suspension des opérations : c’est la raison politique.

« Plus faibles sont les raisons de l’action, et plus elles sont oblitérées et neutralisées par la différence entre les deux formes d’action militaire, et plus fréquemment suspendra-t-on les opérations, comme nous l’enseigne l’expérience ».

Et CVC de terminer sur ces mots.

 

On peut ici s’interroger : Clausewitz présente son paragraphe comme une seule raison de suspension (sachant qu’il évoquera dans le § suivant d’autres raisons) : or, ma compréhension discerne dans ses propos deux facteurs : le temps, et la force de la raison politique. Peut-être faut-il en tirer que ces deux facteurs sont constitutifs de la notion de polarité, dont on a vu qu’elle était imprécise et difficile à comprendre. Mais je m’avance là peut-être trop, et veux tirer trop du texte, plus en tout cas que CVC n’y a mis.

 

Olivier Kempf

 

 

 

Publié dans Clausewitz

Commenter cet article