L'islam et le nord

Publié le

Occidentaux et Russes ont un rapport différent à l’islam : Les premiers voient « l’islam du désert », conquérant et hostile ; Les seconds voient « l’islam des steppes », celui d’Asie centrale qui fait partie de leur aire d’influence, et qui a toujours été intégré dans le fait impérial russe. Cette perception différente explique une attitude politique différente, même si certains comprennent la guerre de Tchétchénie selon la catégorie mentale qu’on a de l’islam à l’ouest.
Or, il me semble que cela constitue plutôt l’exception russe. D’ailleurs, la guerre de cet été a opposé deux nations chrétiennes. Et le Kazakhstan demeure un fidèle allié de Moscou. J’ai ainsi toujours eu le sentiment que Carrère d’Encausse, brillante kremlinologue par ailleurs, s’était trompée dans sa thèse sur l’empire éclaté..... Islam et Russie font plutôt bon ménage (voir ici un facteur explicatif, mais ce n’est pas le seul).
Olivier Kempf

Publié dans Religion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Pas tout à fait d'accord ici. Outre les aventures tchétchènes, les Russes ont été fortement marqués par la défaite en Afghanistan contre les moudjahedinnes. Il y a également les problème dans le grand Caucase (avec le nouvel émirat créé, lié à al-Qaïda). Il y avait également les troubles en Azerbaïdjan dans les années 1980-1990, ainsi qu'en Ukraine et en Asie Centrale.<br /> <br /> L'histoire passée et présente entre la Russie et l'Islam est loin d'être une histoire d'amour.
Répondre
O
<br /> Certes, mais ce n'est pas non plus la relation répulsive qu'on peut avoir sur les rives del'Atlantique<br /> <br /> <br />