Identités individuelles et collectives

Publié le

L'identité est à l'individu ce que la frontière est à l'Etat : à la fois un facteur de différenciation par rapport à l'extérieur, et de construction personnelle envers l'intérieur. L'identité a donc les même déterminants, qu'elle soit individuelle ou collective.

La monidalisation comme accroissement des relations (ou des communications) et l'élévation générale du niveau culturel entraîne la multiplication d'identités individuelles possibles.

Mais la multiplication contemporaine des identités individuelles entraîne logiquement la multiplication d'identités collectives possibles, si on admet qu'une identité collective résulte de l'aggrégation (réelle ou supposée) d'identités individuelles.

Or, plus il y a possibilité d'identités collectives (ou, en termes lacostiens, de représentations), plus il y a possibilités de revendications.

Ainsi, deux liens sont mis en évidence :
- pourquoi la mondialisation entraîne logiquement une fragmentation géopolitique.
- le rapport de phénomènes individuels et de leur agrégation collective.

NB : billet de la catégorie "pensée partielle", donc en voie d'élaboration....
Mais la question de l'identité reste cruciale aujourd'hui.

O Kempf

Publié dans Pensées partielles

Commenter cet article