La Tchéquie et l’Europe

Publié le

On ne peut que regarder avec le plus grand intérêt les développements politiques tchèques.

Une relative discrétion cet été au moment de l’affaire géorgienne (voir ici)

Une présidence de l’UE source de polémique, à cause de l’euroscepticisme du président Vaclav Klaus, malgré les efforts de conciliation du premier ministre Topolanek

Du coup, la ratification du traité de Lisbonne en février, (le dernier pays de l’Union !), aussi tard afin de permettre la ratification du traité tchéco-américain permettant l’installation de radars du BAM en Tchéquie, malgré une opinion publique défavorable à 70 %.

Bref, on constate énormément d’inconstance : cela illustre à quel point la politique politicienne affecte la géopolitique, et à quel point celle-ci n’est pas aussi déterministe qu’on le croit.

 

O. Kempf

Publié dans Centre de l'Europe

Commenter cet article