Unification italienne

Publié le

A lire l'histoire de l'Italie, on apprend des choses intéressantes.
Par exemple, que Rome, l'antique Rome, a d'abord assuré la domination du sud de l'Italie avant d'aller conquérir la plaine du Pô.
En clair, ceux du Mezzogiorno sont plus Italiens que les padaniens.

A faire savoir à Umberto Bossi.

O Kempf

Publié dans Méditerranées

Commenter cet article

Claudio Pirrone 26/12/2008 17:14

Deux choix que je partage avec vous (Camilleri, à petites doses, et pas de télé, sauf grosse grippe)

:-)

OK 27/12/2008 15:43


Oui, on est bien d'accord.


Claudio Pirrone 25/12/2008 00:09

Oui, je connais le personnage (mieux en bouquin qu'à la télé).

A mon avis, mais c'est juste mon avis, il y a entre le sicilien et l'italien la même relation qu'il y a entre l'italien et le français. C'est vrai que les deux sont proches (une fois fait fi de l'accent parlé et de quelque spécificité d'orthographe c'est flagrant)

Le sicilien a commencé à être langue de culture à la fin du XII siècle et, par les rarissimes traces qu'on en a de nos jours on vois déjà similitudes et différences avec le toscan. Pour un texte du début su XIII encore compréhensible aujourd'hui je vous laisse ce lien

http://www.classicitaliani.it/duecepdf/Protonot.pdf

La première chanson (les autres sont des réécritures en toscan)

Peu après, Dante écrivait sa "Commedia" dans un italien pas si éloigné de la langue contemporaine.

Et jouyeux Noël, ;-)

OK 25/12/2008 12:55


Je ne regarde pas la télé, donc je ne le connais que par Camilleri.


Claudio Pirrone 23/12/2008 20:48

Oh, peut-être :-)

Sur le sicilien, je serais plus nuancé que vous. Il y a un sicilien littéraire proche en effet de "l'italien" (encore faudrait-il se pencher sur quelques détails). Cependant, j'ai souvenir d'un amie d'Agrigente parlant une langue absolument incompréhensible pour moi, originaire de l'est de l'île.

Et d'ailleurs, n'est-il pas étonnant que dans la patrie de l'italien (la Florence de Dante) on parle une langue très peu ... italienne ?

OK 24/12/2008 18:57


Oh! mes connaissnces en sicilien se limitent à ce que Montalbano, commissaire de son état, m'en apprit !
Du passé simple, et des -u en terminaison à la place des -o !!!
Vîtes-vous ?


Claudio Pirrone 22/12/2008 15:28

Il y a un grand raccourci dans votre raisonnement ... que les romanisés sont "Italiens" ...

Je vous suggère de ne pas le dire à des siciliens ! ;-)

Claudio qui vient du Sud

OK 23/12/2008 19:10


Et pourtant !
Il y a une Italie géographique;... Et le sicilien est si proche, linguistiquement, de l'italien....
Il y a quand même une certaine italianité en partage.
ça me rapelle  ce Sarde qui me racontait l'intense et profonde rivalité et animosité entre Sardes du sud et Sardes du nord.
Clochemerle, critère d'italianité ?