Noms de lieux (suite)

Publié le

Un lecteur (agrégé de géographie) m'envoie, à la suite de mon billet sur les noms de lieux, ce commentaire qui nécessite une certaine publicité.

1/ Bonjour, Je vous suis dans la possibilité d'écrire Tchéquie, plus facilement comprise. Mais il ne semble pas que ce soit un nom "géographique". Il n'est utilisé dans aucun manuel, notamment la géographie universelle. Ce nom est plutôt en rapport avec le peuple ou la langue: lieu habités par les tchèques ou dont les habitants parlent le tchèque. Les noms géographiques et historiques (car, Braudel l'a montré dans l'Identité de la France l'une ne va pas sans l'autre...) les plus précis pour désigner la République Tchèque ou tchèquie seraient Bohème (mais dans ce cas n'incluerait que la région de Prague) ou Moravie (mais également trop limitative). Coller les deux pourrait être une solution. Mais je conviens parfaitement qu'appeler la Tchéquie "Bohème-Moravie" qui sont deux "pays", au sens de Lucien Gallois ou de Vidal , bien identifiés , est complétement impossible au vu de l'histoire de ce pays entre 1937 et 1944-45, de l'association de ce toponyme avec Hitler. Je me range donc à votre avis sage: il n' y a pas de nom qui puisse contenter tout le monde. Sur la toponymie et ses enjeux, voir le point de vue de géographes dans "L'espace Géographique" Tome 37 , 2008/2 disponible sur CAIRN
.

2/ D'abord, je suis très flatté de suciter l'intérêt d'agrégés de géographie. Et je le dis simplement.

3/ Juste une question : qu'est-ce que "géographique" ? quelque chose qui existe "déjà" dans les manuels etouvrages ? n'a-t-on pas la possibilité de créer de nouveaux noms géographiques ?
Un territoire occupé par un peuple et une langue a, je crois, déjà donné lieu à des noms géographiques. L'Angleterre existerait-elle si les Anglais ne l'avaient pas occupée....? Non, on dirait la Bretagne, éventuellement la Grande-Bretagne. Excellent exemple, d'ailleurs, puisque l'histoire s'est chargée de donner une signification géographique particulière à Grande-Bretagne, qui s'étend plus que l'Angleterre  en y ajoutant Ecosse et Galles.
Donc, en regardant l'histoire, et sauf à me tromper :
Allemagne, pays des Allemands. Russie, pays des Russes. Italie, pays des Italiens.
Mais Libyens, habitant la Libye. Et Grecs, habitant la Grèce.
D'où cette question essentielle : Tchéquie, pays des Tchèques ? ou Tchèques, habitant la Tchéquie ?

4/ D'ailleurs, vous venez immédiatement à mon point en citant Braudel, autre référence de ce site s'il en est (oui, je ne suis pas seulement clausewitzien, mais aussi braudelien, Arièsien, Reclusien (Elysée), Ancelien,.... bref, plein de maîtres...). Pas de géographie sans histoire. On n'a pas toujours la chance de nommer un pays "Pays-Bas" ou "Finistère".

5/ Enfin, bien vu pour la Bohème-Moravie que j'avais choisi de ne pas citer : mais vous, lecteurs, comprenez toutes les allusions, même les plus discrètes. Pour les raisons que vous dites, cher monsieur, que je partage (elles justifient monsilence) et qui vont à l'appui de ma lecture historico-géographique....

6/ "Il n'y a pas de nom qui puisse contenter tout le monde". Eh! oui, paradoxe des sciences humaines (et les autres aussi), la neutralité est une illusion, l'observateur a toujours un rôle dans l'expérience, il affecte toujours sa discipline. Autant le savoir et essayer de montrer ses subjectivités.

O. Kempf

Publié dans Géographie

Commenter cet article

JEFF 05/01/2009 16:31

revenons à l'essentiel : France pays des Francs.

:)