Gaz et politique ukrainienne

Publié le

Ce qu'on devinait il y a quelques jours (voir billet ici) commence à apparaître plus clairement (voir l'instructif article ici) : le blocage du gaz transitant par l'Ukraine est d'abord un différend politique entre la Russie et l'Ukraine, plutôt qu'un moyen pour la Russie de montrer ses forces à l'Europe.
Il s'agit ainsi d'afffaiblir le président Victor Iouchtchenko, en jouant l'alliance avec Ioulia Timotchenko. Or, celle-ci avait renoué un accord de gouvernement, il y a quatre semaines, avec le grand Victor, alors qu'elle était, depuis l'été, plutôt sur la voie d'un rapprochement avec Patrie Unie, le parti "pro-russe".
Le blocage du gaz vise à remettre de la distance entre Victor I et Ioulia T, et de forcer cette dernière à rejoindre le parti russe tout en affaiblissant le président en place, qui voit ses moyens s'amenuiser.
Il s'agit donc, au coeur de l'hiver, de la réplique du conflit estival qui avait opposé le Kremlin à la Géorgie.
Ce qu'il y a de remarquable, c'est la façon habile qu'a la Russie d'utiliser les quelques armes à sa disposition : la force militaire contre une toute petite armée (vaincue avec une bonne fortune et des difficultés certaines, ce qui relativise le danger de l'ours russe), la force économique contre un voisin économiquement et politiquement fragile.
Nous verrons si la manoeuvre réussit et si, finalement, le président Iouchtchenko se résoudra à convoquer de nouvelles élections législatives.... ce qui serait dans l'ordre normal des choses.
Quant à l'Europe, elle joue ici l'idiot utile..... Ou plutôt, car ses dirigeants sont moins stupides qu'on ne le croit généralement, elle ne s'active que pour ses opinions publiques, sachant très bien de quoi il est question là-bas.... L'alliance stratégique entre UE etRussie sur les matières énergétiques reste solide ...

O. Kempf

Publié dans Confins slaves

Commenter cet article