Espace, cyberguerre,...

Lundi 27 octobre 1 27 /10 /Oct 21:57

L’Inde cherche à s’imposer comme une puissance spatiale (voir article ici). En envoyant une première mission inhabitée vers la lune, l’Inde marque les autres puissances spatiales asiatiques : le Japon, et surtout la Chine. Ceci nous rappelle qu’en Asie, on ne pense pas qu’à la Chine, comme en Occident, mais qu’on n’oublie pas le Japon (voir ici).


Il est important de noter que la concurrence est d’abord asiatique, comme si les puissances traditionnelles (USA, Russie, Franceurope), ne comptaient pas.

Car « L’Inde est devenue très convoitée sur le marché international, en raison du faible coût de ses lanceurs, 30 % inférieur à celui des autres agences spatiales ».

« New Dehli élargit son horizon à l’exploration et, à terme, à des missions habitées ».



Mais le plus intéressant est ici : « Les Indiens n’ont jamais caché leur intérêt pour l’hélium-3, un isotope très recherché pour la fusion nucléaire ».  Il s’agirait alors de joindre l’ensemble de la gamme de la puissance du XXI° siècle : le nucléaire énergétique, l’espace, et le nucléaire militaire (à la fois la bombe et le lanceur ICBM).

Olivier Kempf

Publié dans : Espace, cyberguerre,... - Communauté : Géopolitique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 30 juillet 3 30 /07 /Juil 20:56

J'ai noté cette jolie expression, trouvée dans  un article du Monde :

port spatial européen.

Certes, on connaissait depuis longtemps les vaisseaux spatiaux. De même, les pilotes de ces engins étaient tous des nautes (astro, cosmo, spatio-nautes).

Mais je ne m'étais jamais interrogé sur la façon de nommer Baïkonour, Cap Canaveral, Houston et Kourou.

Oh ! bien sûr, un "port spatial" me va très bien.

Cela rend bien compte de la nouvelle dimension géographique que revêt l'espace (voir Colin Gray).

Bon, dans l'article, je note aussi l'alliance durable entre Russie et Europe en matière européenne. Tout comme je note par ailleurs que les Chinois sont bien installés dans Galileo.

Il y a comme une ébauche, une esquisse, une promesse là-derrière.

Mais ce doit être encore mon esprit suspicieux !

Olivier Kempf

Publié dans : Espace, cyberguerre,... - Communauté : Géopolitique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 14 mai 3 14 /05 /Mai 22:13
Le Centre de cyberdéfense de Tallin (Estonie) a été reconnu le 14 mai comme centre d'excellence de l'OTAN, selon une lettre signée par le général Mattis, commandant ACT, et sept pays liés (Estonie, Lettonie, Lituanie, Italie, Slovaquie, Allemagne et Espagne).

L'été dernier, une cyber attaque avait frappé l'Estonie, sans que l'on sache exactement d'où elle provenait. Depuis, l'OTAN avait adopté une politique en la matière, approuvée en 2008. Le sommet de Bucarest avait insisté sur le sujet.

La notion de centre d'excellence est typiquement otanienne : il s'agit de centres d'entraînement nationaux qui sont reconnus par l'OTAN comme pouvant être utilisés par les Alliés.

Commentaires
Les Américains ont ouvert récemment (septembre 2007) un commandement pour la cyberguerre,
l'Air force Cyber command
Par ailleurs, je suis surpris de l'absence de la Pologne parmi les signataires de cet accord : la proximité géographique, et une éventuelle tonalité anti-russe auraient dû logiquement amener Varsovie à se joindre aux autres. Peut-être s'agit-il de ma part de surinterprétation.....

.
Olivier Kempf

Publié dans : Espace, cyberguerre,... - Communauté : Géopolitique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 28 avril 1 28 /04 /Avr 19:12
Le second satellite test du système européen de géolocalisation (Galliléo) a été lancé dimanche avec succès.
Giove - B tire son nom de Jupiter :
Giove tonante (Leocares) Giove tonante (Leocares). Image de Wikipedia.

Il a été amené à son orbite de 23200 km par une fusée Soyouz lancée de Baïkonour.
Ce succès vient affermir un programme qui ne cesse de multiplier les atermoiements, pour finalement continuer.
Galliléo concurrencera le GPS américain (et pentagonien), sera plus précis et ouvert que lui, sera rentable, sera un projet communautaire, et aura même des possibles développements militaires. Et qu'il soit lancé par des fusées russes n'est pas non plus une mauvaise nouvelle.
Enfin, que la conquête de l'espace (extra-atmosphérique) passe par la localisation de l'espace (terrestre) est évidemment un  clin d'oeil géopolitique qui nous fait sourire.
Merci Jupiter.
Publié dans : Espace, cyberguerre,...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 6 avril 7 06 /04 /Avr 15:25
  • Le vaisseau Jules Verne a rejoint non pas la lune, mais la station spatiale internationale (ISS). Il s'agissait de la ravitailler. Derrière cette fontion d'apparence simplement logistique se cache une prouesse technique : amarrer un harpon de 15 cm de diamètre dans un orifice de 90 cm de diamètre, entre deux bolides en mouvement (à 28 000 km/h) dans l'espace extra-atmosphérique.

    La maîtrise du lancement, puis de la conduite à distance d'un tel vaisseau démontre une capacité éviente : l'Europe est un acteur qui, discrètement, acquiert petit à  petit l'ensemble des fonctions d'une grande puissance de l'espace.

    Prochain objectif : utiliser un vaisseau récupérable : c'est à dire être capable de la rentrée dans l'atmosphère.
    Alors, on saura :
    - sortir  de l'atmosphère
    - y travailler
    - en revenir.

    La géopolitique parle de territoire : ils ne sont pas simplement en 2D, il faut incorporer toute la troisième dimension. Y compris au-delà de l'atmosphère.
Publié dans : Espace, cyberguerre,...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

  • : Etudes Géopolitiques Européennes et Atlantiques
  • : Le blog d'Olivier Kempf sur la géopolitique et les questions de sécurité dans l'aire européenne et atlantique.
  • Etudes Géopolitiques Européennes et Atlantiques
  • Partager ce blog

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles

Communautés

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus