Tanks et landships

Publié le

Lisant la biographie de l’incroyable Winston Churchill de François Kersaudy (ici), je trouve ceci :

Au début de la guerre  de 1914, Churchill réquisitionne toutes les Rolls Royce disponibles au Royaume-Uni, les fait blinder sommairement et les envoie patrouiller en Belgique, où elles font un excellent travail. Jusqu’au jour où les Allemands coupent les routes par des tranchées pour interdire leur progression. Cela suscite l’imagination impérieuse de Churchill, 1er  lord de l’amirauté, qui commande à ses services « de concevoir sans délai un véhicule blindé capable de franchir les tranchées. Telle est l’impulsion initiale qui aboutira six mois plus tard à la mise au point dans les chantiers navals d’un landship (vaisseau de terre) promis à un brillant avenir sous le nom de tank » (p. 146)

Une note ajoute cette précision savoureuse :

« Leur nom de camouflage était au début Water carriers for Russia (conteneurs d’eau pour la Russie), mais quelqu’un ayant le fait remarquer que l’abréviation donnerait inévitablement ‘W.C. for Russia’, on préféra les rebaptiser ‘tanks for Russia’ (réservoirs pour la Russie) ».

 

D’où il sort que l’Arme Blindée –Cavalerie, nouvellement Cavalerie blindée, tient ses origines de la Royale, qui plus est anglaise ;

Que son vrai ancêtre n’est pas De Gaulle, mais Churchill !

Et qu’elle a évité de justesse un surnom de sanisette qui aurait été peu flatteuse.

 

Ces précisions méritaient d’être dites, nom d’un Solex saumurois !

 

Olivier Kempf

Publié dans Pensées partielles

Commenter cet article

jp gratadour 16/01/2009 14:10

découvrant vos travaux , j' en parcours les recoins . Je ne pouvais que m' arrêter sur des commentaires sur Churchill, visionnaire s' il en ait , que j' associe volontiers à notre Henri Cueille ( je retrouve une logique de réflexion identique , empreinte du même réalisme forcené et scepticisme sur les hommes ) . WC for russia me convient assez bien pour avoir fait la "guerre" à Sissonne par temps pluvieux dans une tourelle d' AMX 30 !

OK 16/01/2009 17:09


Oui, ça me parle assez à moi aussi.


Stéphane 22/10/2008 22:53

LOL

Un courant d'air passe...

A bientôt !
Stéphane.

OK 22/10/2008 23:47


Yes


Stéphane Mantoux 21/10/2008 07:32

Salut,
Merci pour ton commentaire ; je l'attendais car j'avais vu en effet que tu étais en train de lire cette autre biographie...

Comme quoi, effectivement, les grands esprits se rencontrent (lol).

A+
Stéphane.

OK 21/10/2008 23:22


Grans esprits..... Sont-ils là ?


P@lp@tine 19/10/2008 21:01

Bonjour ,
Sans faire du " Churchill bashing " et sans remonter jusqu' à Leonard de Vinci ce qu'il faut mettre en avant c'est le pragmatisme et le courage politique de Churchill .
Des la fin 1914 , tout le monde que ce soit en France , en GB , en Belgique , en Allemagne , dans l'Empire Russe prend conscience que les tracteurs agricoles Americains sur chenilles apparus en 1906 , les " Caterpillar " , et qui tractent déja des pièces d'artilerie peuvent avoir un rôle à jouer dans la guerre si on les cuirasse et si on les arme d'un canon ou d'une mitrailleuse .
Le problème , et c'est particulièrement le cas en France , c'est que ces projets s'enlisent dans des commissions d'évaluation et de ré-evaluations et sont victimes de luttes intestines en les différentes armes .
Churchill constate l'efficacité sur le terrain des automitrailleuses blindées ( testées en France et au Maroc depuis 1906 ) et ordonne de blinder les RR et les envoie au combat - point barre .
Dans le même temps un ingenieur constate l'indigence en artillerie de tranchée des troupes Françaises . Il met au point un petit mortier facilement transportable et il faudra attendre mi 1917 pour que les premiers exemplaires apparaissent dans les tranchées .......
Disposer d'une arme c'est bien mais en définir la doctrine d'emploi ( correcte ) c'est encore mieux !
Dans son livre " Les dossiers secrets de l'Histoire de France , 1919 : Les Illusions de la gloire " Claude Paillat decrit ces luttes intestines et attribue à Petain la doctrine d'emploi qu'utiliseront les Allemands en 1940 : " Considerations générales sur l'artillerie et les chars de l'avenir " ( 24 Fevrier 1919 )

OK 19/10/2008 22:33


Oh ! merci de ces précisions. Mon billet avait surtout pour objet d'évoquer un point que j'ignorais. Quant au débat historique de la paternité du char, au fond, il m'indiffère un peu.
En fait, je trouvais ça amusant, ça n'avait pas plus d'ambition ni de sous-entenud que ça.